26 JANVIER
INTERNET, LE MÉDIATUEUR DE LA RELATION ???
Rester maître de la relation et des outils.
Sortir de nos a priori, aller vers nos enfants pour dialoguer à partir d’internet.
L’inquiétude des parents face à l’attractivité grandissante des réseaux sociaux auprès des jeunes.
Entrer en relation avec ses enfants en s’intéressant à ce qu’ils regardent sur Internet : source de partage.
Ce qui se développe c’est la culture de l’usage et pas la culture de l’outil.
Est-ce que c’est nous qui utilisons l’outil ou l’outil qui nous utilise ?
Un papa témoigne : Les parents qui n’ont pas connu internet quand ils étaient enfants sont dans une drôle de situation : internet = terre inconnue et inquiétante. Une maman plus jeune, qui a connu internet jeune, explique qu’elle fait très attention à ce qu’elle diffuse sur les réseaux sociaux et notamment concernant les images de son bébé.
Exemple du blog d’une maman qui a un enfant trisomique et qui se raconte, qui raconte ce qui lui arrive, ce qu’elle éprouve et comment elle franchit les obstacles. Ça lui fait du bien et elle a beaucoup de retours.
Internet, facilité, rapidité pour les démarches administratives et attention aux réseaux sociaux.
Relations volatiles ? (réseaux sociaux). Contre-relation à soi-même ? Au développement de sa propre identité ? (selfie – surenchères – comparaison – jugement – affichages …). Comment accompagner son enfant ?
Fédère des mouvements de résistance, il y a aussi des côtés positifs !
Besoin d’éducation à l’utilisation d’internet.
Les jeunes s’isolent dans leur univers, dans leur chambre, ont des amis virtuels, finalement pas de vraie relation.
Il n’existe pas de cadre légal de diffusion de l’information sur internet. Ce commentaire est issu d’une réflexion autour de la difficulté à se repérer dans ce monde de l’internet du fait que l’on n’a pas connaissance des modes de régulation : quand on est en lien avec des personnes dans les espaces de communication « classiques », on connaît le cadre, on a des repères faciles à identifier pour savoir comment se comporter : on sait à qui on parle, selon que l’on est face à son employeur dans le cadre professionnel ou face à un ami dans un bistrot les codes sont faciles à identifier.
Complémentarité des générations : les jeunes aident les parents à gérer les bugs Internet / informatiques et les parents les réorientent vers les relations physiques, le contact humain.
Chamboulement des places – amis des enfants ? Parents – par rapport à la hiérarchie plus tard – Responsabilité – respect de l’intimité – limite – regard sur les autres. >à partir du récit d’une maman dont l’enfant (ado) communique son compte instagram et ainsi lui donne accès à l’ensemble de ce qui est posté par ses amis ; c’est alors la maman qui se rend compte qu’elle a une visibilité sur l’intimité de son enfant et de ses ami(e)s ; elle prend l’initiative de se déconnecter du compte. La question se pose alors de la capacité des enfants à faire la part de ce qui leur appartient et de ce qu’ils rendent public, de ce qu’ils donnent à voir. Dans ce fonctionnement « horizontal » est-ce qu’ils ne risquent pas de ne pas comprendre le fonctionnement « vertical » de l’organisation sociale?)
Notes : la grande majorité des prises de parole s’est faite à partir des expériences personnelles vécues en tant que parent alors que les groupes étaient composés essentiellement de professionnels.

ÉVITER L'ISOLEMENT EN PASSANT DU TEMPS DEVANT L'ÉCRAN, ...UN PARADOXE ?
*Avant de démarrer, une participante évoque France 2 reportage "accros aux écrans"
https://www.francetvinfo.fr/sciences/high-tech/video-accros-aux-ecrans_2566141.html*
**la présence de l'écran lié au vécu dans l'enfance, lié à des habitudes d'utilisation dans le quotidien**
L'utilisation de l'écran peut être liée aux repères qu'on a de l'enfance : si la télé était tout le temps allumée à la maison, on peut avoir tendance à l'allumer systématiquement aujourd'hui.
« Parfois dans maisons la TV est allumée en permanence, espace sonore est envahi. »
Cela pose la question de l'écran imposé aux autres.
L'écran peut prendre une place prioritaire sur la vie commune, comme si la vie des autres (montrée à l'écran) prime.
Surpris sur plan professionnel, enfants rentrent manger chez eux, maman regarde sa série, tandis que les enfants mangent dans leur chambre pour ne pas déranger maman. « maman, t'es occupée ? », isolement de l'enfant.
La TV dans la chambre, l'écran sert de nourrice... comme un membre supplémentaire dans la famille.
La TV a permis de ne pas sombrer à une époque, mais maintenant il faut apprendre à lâcher, on n'en n'a plus besoin.

**Se partager l'écran pour renforcer les liens**
Cultiver les temps d'échanges et de débat sur ce qui est visionné.
Eviter l'isolement en partageant l'écran (regarder un film à plusieurs, etc.).
Comment l'écran est utilisé ? Partage inter-générationnel, échanges, s'intéresser à son enfant/adolescent, ne pas l'isoler devant son écran, être vigilant, être là.
Les écrans, c'est super en EHPAD, quand on se connecte avec ses petits enfants, qui vivent à des centaines de km. On peut partager des musiques avec eux, etc.

**Poser un cadre**
Nécessité d'un cadre, par rapport au temps passé devant l'écran.
Une professionnelle évoque qu'elle est confrontée à une majorité d'enfants accros aux écrans.
Chaque enfant, ado, adulte est différent, l'écran n'est pas forcément source d'isolement.
Utiliser l'écran de manière modérée pour que les parents sortent de l'isolement (+sorties entre amis...).
Question de la mesure, question de l'âge.
Trouver un équilibre.
Exemple d'une personne âgée alitée à la maison, l'ordi lui permet de ne pas s'isoler et de s'informer sur le monde, mais question du tri de l'info (attention ça peut isoler +), peut renforcer perte de relation, perte du sens des réalités, on vit à travers l'ordi. L'isolement est rompu dans l'immédiat mais à force de communiquer virtuellement il y a une perte progressive des capacités relationnelles, de la motivation à bouger.
On peut allier les deux : passer du temps avec des personnes physiquement, garder contact avec les autres grâce aux réseaux sociaux.

**Question du besoin (créé) d'immédiateté**
Besoin de tout transmettre en temps réel : tout de suite sur les réseaux sociaux (snapchat, instagram)
Question de la dépendance liée à l'écran : système de récompense qui amène à regarder de nouveau le réseau social, les messages (nb d'amis, de likes).

SE CONNECTER AUTREMENT
**Notions de silence – d'espace – de temps**
méditation, temps de silence pour être dans l'être et non dans le faire, se poser, prendre le temps de réfléchir, prendre du recul
instants moment qui permettent d'élaborer, de faire
étape nécessaire pour prendre du recul et ne pas être dans l'immédiateté
les accidents de la vie arrêtent le temps
maturation à sa vitesse, expérience de vie, métier
**Prendre soin de soi**
prendre soin de soi pour prendre soin des autres, identifier ses propres ressources (ce qui pour nous est ressource)
être à l'écoute de ses émotions, de ses maux
accueillir avec bienveillance, valoriser
une meilleure connaissance de soi aide à la relation aux autres : grande humilité (on ne peut pas tout contrôler, être parfait), être clair avec soi pour ne pas polluer nos relations (réaction avec les autres)
se connecter, s'écouter, écouter les autres
**Les mots – la parole**
mettre des mots sur les maux
témoignage d'une ado qui écoute tél pour s'endormir : écoute, paroles qui permet de mieux s'endormir
écouter des conférences, des philosophes sur internet
**Freins**
injonction de bien faire qui empêche
tout le monde n'a pas facilité à se poser et prendre soin de soi
Pour les parents, aller vers l’info sans passer par internet : un défi ?
Définition de L’INFO :
De quelle info on parle ? Son objet ? Sa nature ?

**CONTRAINTES D’INTERNET**
Faire de la résistance
Les écrans coupent : la communication, les relations, les échanges : ALIÉNATION
S’imposer des limites/règles/restrictions
Difficile pour des personnes qui n’ont pas la capacité intellectuelle d’accéder à internet
Nécessité d’un apprentissage, qui s’en charge ? école ? formateur ?
Question d’équilibre : esprit critique nécessaire
Faire de la prévention
Perte de discernement, de réflexion : on se laisse guider par la première info disponible
Fin de la relation avec les professionnels ? Pas de personnalisation de l’info sur internet
Menace de disparition des professionnels
Perte de l’humain dans l’e.administration
Comment trier/décrypter les infos
Question de générations : devenu incontournable mais cercle vicieux : « tue les professionnels car tout est dématérialisé

**AVANTAGES D’INTERNET**
Du côté des PARENTS
- Se faire allié des outils Internet
- Les parents se connectent plus à l’école : rencontre ? débat à proposer ?
- Réflexe naturel/acquis pour « débroussailler »
- Immédiateté de la réponse

Du côté des PROFESSIONNELS
- Les professionnels doivent se créer un réseau de professionnels, d’activités, de projets, pour amener de l’information adaptée et personnalisée aux parents
- Internet pour les professionnels : complémentaire : on doit s’adapter et non lutter contre
- Internet : porte d’entrée vers les professionnels sinon café discussion ? salon ?...
- Éviter les conflits en orientant vers internet et en retirant le contact « humain »
- Réadapter nos moyens de communication en tant que professionnels pour atteindre les parents
- Pour les professionnels, construire du partenariat pour diffuser l’info
Il faut anticiper le besoin d’information