Les mains à la pâte... à papier !

Samedi 16 septembre, Terre-Contact proposait aux familles intéressées un atelier autour du recyclage et de la fabrication de papier.
Les participants ont ainsi pu mettre la main à la pâte, en fabriquant eux même leurs feuilles de papier agrémentés de paillettes, feuilles et pétales de fleurs : du plus bel effet, pour redonner l'envie d'écrire des lettres, s'en servir de décorations...
Un bon moment partagé ensemble en parallèle de l'atelier Répar'Vélo, à côté du jardin familial de la résidence Jean Moulin.

Très facile à faire soi-même à la maison, voici un procédé : (différentes manières de faire sont possibles, vous trouverez de nombreux exemples sur internet)

La veille, découper en bande de 2-3 cm de largeur quelques vieux journaux (et magazine si vous voulez voir apparaître des fragments colorés) et les laisser tremper une nuit.
Le lendemain, mixer le tout, ou touiller énergiquement !
Diluer avec de l'eau quelques poignées de cette pâte ainsi obtenue (selon épaisseur de feuille recherchée) dans une caisse adaptée au format des tamis préalablement fabriqués*.
Plonger le tamis dans la caisse contenant la pâte délayée, (le dessus vers le haut) et remonter touuuut doucement (pour citer une praticante, à la vitesse d'un escargot fatigué!) afin que le dépôt soit des plus homogène, sans laisser apparaître les mailles. Le geste ne s'aquiert pas forcément du premier coup, mais ça vient vite ! On peut aussi, pour augmenter l'épaisseur et avoir des bords bien droit, maintenir pendant l'opération un 2ème cadre sur le premier, mais sans moustiquaire.
C'est le moment de décorer : pétales, paillettes... tant que c'est relativement plat !
Déposer le tamis sur une surface plane afin qu'il s'égoutte (et retirer le 2ème cadre si utilisé), puis aposer dessus un tissu légèrement plus grand que le cadre. Tapoter légèrement le tissu avec une éponge et/ou aplatir au rouleau à patisserie (l'idée étant de resserer les fibres et gagner du temps de séchage. Eviter les mouvements latéraux qui risqueraient de destructurer la feuille).
Retourner le tout, et soulever délicatement le cadre en maintenant le tissu plaqué sur la table : si tout se passe bien, le papier reste sur le tissu.

Ca y est, le plus dur est fait ! Reste à laisser le tout sécher, éventuellement en le suspendant sur un fil à linge.Une fois sec, décoller le papier du tissu, et le tour est joué !

*De simples rectangles de bois type cadre photo, recouverts de moustiquaire plastique ou metallique aux mailles les plus fines possibles feront très bien l'affaire. Pour des feuilles plus épaisses, on peut fabriquer un cadre aux dimensions identiques au premier, mais sans moustiquaire cette fois.

Ces animations natures ont lieu les samedis matins, et sont ouvertes à tous, avec ou sans adhésion. Pour rappel, cette dernière est à prix libre. Une seule condition : les jeunes de – de 16 ans doivent être accompagnés : 1 adulte pour 3 enfants. Les thèmes et dates à venir figurent sur le programme des ateliers jardins et nature, visible sur le site.

Pour nous contacter: 09 53 36 47 71 / 04 67 57 38 16 / 0767087708
jardiniers@terre-contact.com