Le compost passé au crible !

Ce vendredi 17 février 2017 avait un avant-goût de printemps au jardin familial de la résidence Jean-Moulin. Jardiniers, petits et grands, se sont retrouvés autour d'un des bacs composteurs installés par le Syndicat Centre Hérault et l'association Terre en partage de Lodève :

Les déchets ménagers biodégradables y sont régulièrement déposés par les habitants, et ont eu le temps depuis cet automne de se faire digérer par les décomposeurs de la matière organique.

Les enfants n'ont pas hésité à fouiller dans le bac qui "sentait bon la terre et la forêt", pour y trouver une multitude de cloportes, vers de terreau mais aussi des fourmis ou encore de grosses larves de coléoptères, mangeuses de bois. Et si c'est sans risque que l'on peut farfouiller dans le compost, mieux vaut tout de même porter des gants en cas de rencontre inopportune avec un scolopendre, millepatte carnassier pouvant être venimeux et dont la morsure est très douloureuse.

Une partie du tas a ainsi pu être criblée, c'est à dire passée au travers d'une grille pour mettre de côté tout ce qui ne peut pas aller au jardin:
morceaux de bois encore trop volumineux
résidus de cuisine trop long à se dégrader comme les os ou les coquillages
ceux qui se sont trompés de poubelle, comme les morceaux de plastiques ou de métal.

Quant au compost dit "mature" , c'est à dire suffisamment décomposé pour être épandu au jardin, il fera le bonheur des jardiniers et des légumes du jardin familial!

En effet, l'apport de compost, de préférence quand la vie du sol est en activité (hors période de gel ou de sècheresse), au printemps ou à l'automne, a plusieurs effets, et notamment:

de relancer ou d'entretenir la vie du sol avec ses microorganismes (bactéries, champignons,..) et invertébrés décomposeurs ;
de nourrir le sol et ses habitants de façon durable : certains nutriments, minéralisés, seront immédiatement assimilables par les cultures, et d'autres mettront encore 1 ou 2 autres années pour l'être, fertilisant progressivement le sol ;
d'amender la terre: apporter de la matière organique, surtout aux sols lourds et argileux, allège et aère le sol ;
d'améliorer la capacité de rétention de l'eau dans la parcelle.

N'oublions pas que le compost est une matière vivante, et qui a besoin d'eau et d'air : une fois épandu au jardin, il doit être protégé soit en le recouvrant de paillage, soit en l'incorporant dans les premiers cm du sol !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*